Transformation digitale : de la théorie à la pratique !

Transformation digitale : de la théorie à la pratique !

Le podcast qui vous aide à mieux comprendre les enjeux et les pratiques de la transformation digitale dans les entreprises ... Par emlyon business school.

emlyon business school

Tous les mois, nous abordons un angle, un point de vue spécifique ou un retour d’expérience sur la transformation digitale, à travers l’analyse, le récit d’experts ou d’acteurs qui travaillent avec, ou sur la transformation digitale. Abonnez-vous à notre podcast pour décrypter cette tendance !

En cours de lecture

Compétences et postures : les piliers de la transformation digitale

Après 4 épisodes sur différents sujets théoriques de la transformation digitale, nous échangeons avec trois professionnels sur un thème central : les compétences et la posture. Géraldine Juvin, dirigeante, consultante RH et coach au sein de Form’util, Rémy Longo, directeur associé chez Grant Alexander et Corina Cuiban, Consultante en technologies digitales & émergentes chez Wavestone, échangent avec nous sur le dernier sujet de notre podcast “Transformation digitale : de la théorie à la pratique”. Un grand merci à Noxy, le chat de Corina pour son expertise pointue en début d’épisode.

Le certificat transformation digitale des organisations

Master spécialisé transformation digitale, marketing et stratégie

Retrouvez le podcast de Corina Cuiban : “Transformation digitale : le pourquoi du comment” sur vos plateformes préférées et sur souncloud

N’oubliez pas de partager ce podcast, de mettre un commentaire constructif et de vous abonner.

Voici les questions qui vont être abordées avec les timecodes :

  • 2.02 : Présentation des invités et de leurs débuts dans le monde de la transformation digitale.
  • 6.07 : Des compétences techniques (hard skills) surestimées dans le recrutement vis-à-vis des softs skills plus transversales et pas forcément spécifiques à la transformation digitale.
  • 11.44 : L’acceptation de faire des erreurs.
  • 16.06 : La culture technologique dans la transformation digitale
  • 17.39 : Le chief digital officer, un nouveau nom pour les DSI ? Quelles formes revêt ce poste ?
  • 24.12 : Des postures et des pratiques variables en fonction des antécédents du CDO (Chief Digital Officer).
  • 26.57 : Quels sont les prérequis d’une entreprise pour mener à bien des projets digitaux ?
  • 29.02 : Une culture d’entreprise orientée utilisateur, produit, service, moins présente en France ?
  • 30.26 : Optimiser la communication ascendante pour faire remonter les besoins et les usages.
  • 34.41 : La posture peut-elle aider des directions "frileuses" dans des projets digitaux ?
  • 39.13 : Débuter dans les métiers de la transformation digitale dans les petites structures. Les déceptions possibles des jeunes à l’entrée en poste.
  • 49.49 : De jeunes profils en attente de sens ?
  • 53.18 : Existe-t-il des profils plus adaptés à la transformation digitale ?
  • 1.02.32 : Conclusion de l’épisode

À très bientôt !

Musique by Scott Holmes music : “Little Idea”.

Un podcast propulsé par La fabrik à click.

En cours de lecture

Un numérique éthique et systémique avec Thomas Gauthier

Thomas Gauthier, professeur à emlyon business school, est notre invité aujourd’hui. Notre échange porte sur la place de l’imagination dans la transformation digitale. Nous abordons aussi les impacts sociaux et numériques du changement. La vision développée au cours de l’épisode reste celle de l’éthique et du numérique.

Thomas intervient dans un grand nombre de formation au sein d'emlyon :

Le certificat Discrupted futures

Le MSc in Supply Chain & Purchasing Management

Le Mastère Spéialisé Juriste Manager International

L'Executive MBA

Le programme Grande Ecole

Les formations sur-mesure

N’oubliez pas de partager ce podcast, de mettre un commentaire constructif et de vous abonner.

Voici les questions qui vont être abordées avec les timecodes :

1.13 : Retour sur le parcours scolaire et professionnel de Thomas Gauthier.
3.53 : Vous dispensé un cours d’introduction aux ruptures, de quoi parlez-vous dans ce cours ? Quel est son objectif ? Et pourquoi vous semble-t-il important d'aborder ce thème aujourd’hui en 2021 ?
7.57 : Est-ce que l’on apprend à penser à des futurs alternatifs à l’école de manières générale, de la primaire à l’enseignement supérieur.
10.35 : Quand on identifie un problème, il y a forcément des biais dans son identification. Est-ce que la philosophie peut aider à déceler les réels problèmes ?
13.22 : L’économiste Michel Godet évoque pour parler de la prospective : “Une méthode pour éclairer les décisions et les actions présentes, à la lumière des futurs possibles”. Qu’est ce que cette définition vous évoque ?
16.34 : La connaissance est intrinsèquement liée au passé, est-ce-que vous pensez qu’il peut exister une connaissance basée sur le futur, sur des modèles que l’on ne connaît pas aujourd’hui ?
21.47 : Comment dans les organes de décision, pouvons- nous mieux utiliser les outils liés à l’imaginaire (la fiction, le récit, les futurs …) pour construire, programmer, des actions, une vision en matière de transformation ? Faut-il lire Jules Verne, Orwell ?
30.52 : Les informations médiatiques sont de plus en plus simplistes, on ne connaît plus les causalités des résultats présentés par les journalistes. Par conséquent, nous n’apprenons pas à créer une indépendance de la pensée.
31.54 : Si je n’ai pas de capacités à imaginer, qu’est ce qu’il me manque pour transformer une entreprise, une société aujourd’hui à l’heure du numérique ?
34.51 : Est ce qu’on a, individuellement, la capacité de comprendre les données, économique, scientifique … ?
36.57 : Thomas Gauthier dit que la transformation digitale n’est pas inéluctable et qu’elle résulte de choix politiques, elle ne doit pas être subie, elle doit être planifiée et réfléchie, mais à quel niveau, ce travail doit-il être réalisé ? (États, organisations internationales, entreprises ?)
41.26 : Quelles sont les caractéristiques éthiques et systémiques ? Comment on le construit ?
44.41 : On sent que la prise en compte, dans les entreprises, de la sobriété numérique est de plus en plus forte, quel est votre regard dessus ? Quels sont les outils mis en place par les directions générales, les DSI … pour atteindre cet objectif, ou au moins prendre en compte cette problématique ?
50.03 : Le numérique a aussi permis cette profusion de données, de contenus, d’outils, mais vous dites que l’on peut se servir du numérique pour aller vers cette sobriété ?
52.00 : Dans le numérique éthique et systémique, on parle moins du volet social, inclusif, est-ce qu’il existe des actions concrètes comme il existe sur le volet de la sobriété numérique ?

À très bientôt !

Musique by Scott Holmes music : “Little Idea”.

Un podcast propulsé par La fabrik à click.

En cours de lecture

Management et comportement humain au service de la transformation digitale avec Thierry Nadisic

Thierry Nadisic, professeur à emlyon business school, est notre invité aujourd’hui. Au programme, un échange sur les comportements organisationnels et les modèles managériaux dans le cadre de la transformation digitale. Le but est de mieux les comprendre, mais aussi de les détecter et de pouvoir les changer en cas de besoins.

N’oubliez pas de partager ce podcast, de mettre un commentaire constructif et de vous abonner.

Voici les questions qui vont être abordées avec les timecodes :

1.45 : C’est quoi le comportement organisationnel ?
3.51 : Selon Thierry Nadisic, la transformation digitale implique “une cascade d’autre transformation profonde en termes d’identité, de culture, de vision du monde, de modèle managérial, de modèle d’affaires, de système de gestion, de procédures et de comportements concrets de manager et de salariés”. Est-ce que ça signifie que l’on ne peut pas faire de transformation digitale sans ces prérequis ?
7.34 : Comment met-on en œuvre le changement comportemental dans les entreprises ?
10.00 : Est-ce que toutes les entreprises ont un modèle managérial ?
11.23 : Les entreprises veulent changer ce modèle ou elles souhaitent utiliser la création de ce modèle pour arriver à une fin, à une vision, qui peut être le développement sur un nouveau marché, une performance ou une efficacité plus grande du service client ?
14.25 : La centration client fait-elle partie des objectifs du modèle managérial ?
17.08 : Dans le modèle managérial décrit (banque), il y a plus de responsabilités pour les conseillers et les responsables d’agence. Comment agit-on dans ce domaine pour mettre en place cette prise de responsabilité, avec des personnes n’ayant pas forcément l’habitude d’avoir ce genre de responsabilités ? Quels outils et quels process et quelles méthodes sont mis en place ?
23.58 : Les managers s'auto évaluent durant la transition du modèle managériale, mais fait-il une auto-évaluation tout au long de la progression ?
Les collaborateurs du manager peuvent-ils participer à l’évolution du modèle managérial ?
26.05 : Ce type d’accompagnement dure sur le long terme, au moins un an ?
28.50 : Entre la perception que le manager à sur son modèle managérial et la perception qu'ont les autres collaborateurs, il existe des décalages, quels sont les plus fréquents ?
30.17 : Comment faire pour mettre un sentiment de justice pour tout le monde dans l’entreprise et ceux par le dialogue entre le manager et les collaborateurs ?
34.10 : Est-ce que c’est difficile pour les personnes ciblées d’être confrontés à ces axes d’améliorations ?
38.25 : Est ce qu’il y a des formes de modèle managériales qui sont plus adaptées à la transformation digitale plutôt que d’autres où est ce que part le fait que nous vivons dans un monde digital, les deux sont indissociables ?
45.38 : La centration client, une valeur présente dans les entreprises françaises ou une difficulté ?
48.34 : La centration client va de pairs avec les changements de valeur dans les modèles managériaux ?

À très bientôt !

Musique by Scott Holmes music : “Little Idea”.

Un podcast propulsé par La fabrik à click.

En cours de lecture

Transformation digitale, données et cybersécurité avec Romain Willmann

Nous recevons aujourd’hui Romain Willmann (Professeur à em*lyon business school*). Dans notre sujet qu’est la transformation digitale, nous nous intéressons aujourd’hui à la cybersécurité et aux données. L’objectif : mieux en comprendre le fonctionnement, les pratiques, éviter les pièges et avoir des astuces et des clés d'action.

N'oubliez pas de partager ce podcast, de mettre un commentaire constructif et de vous abonner.

Le site d'emlyon business school
La page du certificat online Transformation Digitale
La page du master of science in Cybersecurity & Defense Management
Le site de Romain Willmann ainsi que le lien pour commander son ouvrage "Accueillir la transformation digitale"

Voici les questions et les sujets qui vont être abordés avec leurs timecodes :
0.44 : D’où vient la passion de Romain Willmann pour l’informatique ?
1.34 : Depuis quand parle-t-on de cybersécurité ? Et pourquoi dit-on “cyber” ?
5.50 : Le marché de la cybersécurité est-il en développement tout le temps ? Combien pèse-t-il ? Qui en sont les leaders ?
6.40 : Quels sont les moments clés du marché de la sécurité ?
7.35 : La cybersécurité, un marché de la peur ?
8.29 : Est-ce que la médiatisation des affaires de base de données piratée (Cambridge Analytica par exemple) est un bon témoin des risques individuels que chacun encourt tous les jours ?
9.32 : En quoi les enjeux sont différents dans ce domaine vis-à-vis d’il y a quelques années ?
10.29 : On peut avoir l’impression que les personnes qui ne se préoccupent pas de la cybersécurité ne sont pas moins protégées que les personnes qui s’en préoccupent, est-ce que c’est vrai ?
12.15 : Une mal intention individuelle peut-elle mettre à mal l’ensemble d’une structure informatique, même créer par un DSI, un prestataire ?
13.46 : Est-ce qu’il existe des moyens d’avoir une approche globale de l’ensemble d’un système ? Est ce qu’il y a des moyens d’action ?
14.47 : Est-ce que les experts de la cybersécurité prennent en compte l’expérience utilisateur lors de la mise en place des contrôles de sécurité ?
17.25 : Quelles sont les problématiques principales des entreprises qui viennent chercher un accompagnement auprès de Romain Willmann ?
18.28 : Est-ce que les infrastructures de données locales sont plus sécurisées ? Est ce qu’il y a des modèles plus sécurisés que d’autres ?
21.59 : L’hébergement des données aux États-Unis fait moins peur maintenant au DSI ?
23.25 : Les entreprises ne se soucient pas de la souveraineté américaine ?
23.42 : Les utilisateurs sont-ils vraiment soucieux de la cybersécurité ou est-ce que c’est un besoin secondaire ?
26.58 : Quels seraient les quelques conseils qui sont les plus intéressants pour des problèmes les plus récurrents ?
29.00 : L’utilisation de matériel personnel dans le milieu professionnel (télétravail) change-t-elle la façon de faire de la cybersécurité ?
30.42 : Quels pourraient être les enjeux de la cybersécurité d’ici 10 ans, selon Romain Willmann qu’est ce qui pourrait évoluer, changer ?

À très bientôt !

Musique by Scott Holmes music : “Little Idea”

Un podcast propulsé par La fabrik à click.

En cours de lecture

Les enjeux et les pratiques de la transformation digitale avec Philippe Silberzahn

En ce début d'année, nous recevons Philippe Silberzahn (Professeur à em-lyon business school). Dans ce premier épisode, nous allons échanger avec notre invité sur la transformation digitale afin de mieux apprivoiser le sujet, mais aussi de connaître les pratiques et les enjeux.

N'oubliez pas de partager ce podcast, de mettre un commentaire constructif et de vous abonner.

Le blog de Philippe Silberzahn

Le site d'emlyon business school

Voici les questions qui vont être abordées avec leur timecode : 

• 2.11 : Dans quel contexte a-t-on commencé à parler de transformation digitale et est-ce qu'à travers les années, le concept a changé de signification ? 

• 5.13 : Quel périmètre finalement recouvre cette notion de transformations digitale dans le monde professionnel ? 

• 8.10 : Que change le fait que les organisations soient de plus en plus digitales en termes managériaux et d'organisation dans une entreprise ? 

• 10.26 : Est-ce que la transformation digitale est une finalité, une nécessité, une obligation pour les entreprises ? Est-ce qu'on est obligé de se transformer quand on est une entreprise en 2020 et si oui quels sont les problèmes liés à ce mode de penser ? 

• 13.04 : La part d'ombre de la transformation digitale provient de la capacité des entreprises à réussir à se créer une visibilité et une attractivité sur le digital ? 

• 14.45 : Pourquoi, dans son billet de blog, Phillippe Silberzahn critique l'idée "La technologie c'est juste un outil, ce qu'il faut c'est une stratégie claire" ?

• 21.36 : Dans le domaine de la gestion de projet, il y a une part de planification des risques, mais est-ce que l'on peut encore gérer le risque, dans cette société qui se transforme si rapidement ? 

• 25.13 : Différence entre incertitudes et risques ? 

• 27.34 : A l'heure où l'on parle beaucoup d'analyse et de traitement de données, est-ce que dans la transformation digitale, il y a une place pour l'intuition ? 

• 34.40 : Quels sont les principaux problèmes et failles observés dans les entreprises, chez les acteurs de projet de la transformation digitale ? 

• 42.00 : Si on parle de la crise sanitaire, est-ce que selon Phillippe Silberzahn, les entreprises qui étaient déjà "digitalisées" ont su mieux faire face que les autres ? 

• 45.31 : Sur quoi repose la réussite d'une politique de transformation digitale dans une entreprise ? L'agilité ? La taille de la structure ? 

• 47.22 : Un chief digital officier ne suffit pas à mener une politique de transformation digitale ? La transformation digitale est-elle une pratique ou un concept ? 

• 53.55 : Même dans un monde de bouleversements perpétuels, on parlera certainement plus de transformation digitale dans 15 ans, de quoi parlera-t-on ? 

À très bientôt !

Musique by Scott Holmes music : “Little Idea”

Un podcast propulsé par La fabrik à click.